Vie pratique

Nuisance sonore: ce qu’il faut faire en cas de désagrément

La vie en collectivité des individus n’est pas toujours aisée quand chacun estime qu’il a des droits sans toutefois prendre en considération ceux des autres. Vivre en appartement par exemple signifie que vous êtes le voisin de quelqu’un alors vous partagez quasiment le même espace sauf qu’il y a des murs et des portes qui délimitent le territoire de chacun. Or quand il y a du bruit, la délimitation n’existe plus car le bruit n’est pas quelque chose de tangible ce qui veut dire qu’il  traverse toutes barrière. C’est la raison pour laquelle la loi délimite les droits et devoirs de chacun afin de maintenir le respect entre les hommes. Sauf que lorsque le bruit est persistant et devient agaçant, la loi autorise le plaignant à engager certaines démarches.

Tout d’abord il est important de savoir à quel moment le bruit nuit. Les nuisances sonores sont bruits produits par des facteurs extérieurs qui sont des événements anomaux dans la mesure où ils dépassent un certain seuil auditif. Ces bruits peuvent provenir de chez votre voisin ou d’un bar en face de chez vous qui vous empêche de jouir de vos libertés tels que dormir la nuit. A ce moment-là, la loi vous autorise à faire intervenir les autorités compétentes. Mais d’abord il est recommandé de gérer le problème à votre niveau en essayant de trouver une entente avec votre voisin afin qu’il comprenne votre désagrément et s’exécuter. Si vos exhortations ne sont pas prises en compte, vous pouvez faire appel à la police ou la gendarmerie afin qu’elle vienne faire le constat elle-même et rédiger un procès-verbal.

Commentaires fermés sur Nuisance sonore: ce qu’il faut faire en cas de désagrément